Greffes osseuses autogênes : prélèvement rétromolaire mandibulaire

Mémoire du Certificat d’Etude et de Recherche Approfondies en Implantologie Orale
Année 2015/2016
Présenté et soutenu par le Docteur Renaud CHAPELAIN

La connaissance de la physiologie osseuse est importante pour comprendre les mécanismes impliqués dans la réparation de ce tissu vivant qu’est l’os. Nous verrons ensuite quelles sont les indications d’une greffe osseuse. Notre propos s’est volontairement restreint aux greffes d’origine molaire mandibulaire qui est une zone fréquente de prélèvement. Il faut donc connaitre parfaitement l’anatomie du site donneur. Ce type d’intervention peut être réalisé par différents matériels et donc un protocole opératoire variable. Même si la greffe d’os autogène est le gold standard, il peut exister des complications à plus ou moins brève échéance. De ce fait, la recherche d’alternatives est tout à fait légitime.

 

Voir le mémoire

    HAUT